La nouvelle distribution éducative pour débutants et initiés.

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

PRIMTUX3 i386 EST DISPONIBLE SUR SOURCEFORGE.
Somme MD5: 93ef32d6c63215a3dd015419bf456eac

#1 10-04-2018 21:13:02

mothsart
Membre
Inscription : 31-10-2016
Messages : 118

l'état de l'art dans l'éducation

Alors, j'ai quelques questions ouvertes sur l'apprentissage de l'art dans le domaine éducatif.

Je fais faire une distinction entre "art appliqué" et "art graphique" (ou "art plastique") car il y a pas mal de différence à mon sens.

J'estime qu'avoir des connaissances dans l'art appliqué est un gros atout dans notre société moderne.

D'une part, car il y a de plus en plus de métiers qui font appel à ces connaissances :
graphiste, dessinateur industriel, architecte, designer d'objets, d'interieur, de mode, etc.

Mais aussi pour les particuliers :

- retouche photos, plan de sa maison, maquette en vue de bricolage, impression 3D, explication éducative pour ses enfants etc.

Néanmoins, j'ai l'impression que peu d'enfants ont vraiment les enseignements de base.

Dans le cadre de PrimTux donc grosso modo du primaire, les enfants apprenent principalement de la part d'un seul enseignant qui n'est la plupart du temps pas plus doué et que ça pour les arts plastiques.

Un petit éventail sur mon parcours perso/scolaire :

J'ai grandi avec un paternelle qui dessinait des BDs dans un cadre associatif encadré par des professionnels.
Je l'accompagnait régulièrement et j'ai donc grandi dans cette ambiance d'excellence dans le dessin.

Vous vous doutez que derrière, j'étais plutôt la coqueluche de mes profs de dessin et que ma moyenne était situé entre 18 et 20 sans trop d'effort de ma part.
Néanmoins, j'avais déjà un sentiment de décalage entre ce qu'avais acquis et ce que mes camarades apprenaient.

Bien plus tard, (il y a maintenant 15 ans) je choisisais un DUT de Services et Réseau de Communication.
Cette filière essayait aussi bien de former de futures graphistes que des développerurs web. (Oui : on est daccord qu'on marche sur la tête mais c'est pas vraiment le propos et j'ai l'impression qu'il y a désormais des initiatives intéressantes http://linuxfr.org/news/adsillh-licence … 551ead991)

Alors que j'étais dans une promo de 50 et que je voulais m'orienter plutôt sur l'aspect technique, on m'a rapidement mis l'étiquette de graphiste sur la tête.
Sans prétention, je peux affirmer que j'avais le meilleur niveau en "art appliqué" alors que bien la moitié de mes camarades étaient là pour devenir graphiste...

Je ne pense pas que mon niveau était particulièrement haut mais plutôt le niveau des autres bas.
Pourtant, les sélections d'entrée pour cette filière était plutôt périlleuse : beaucoup de candidats pour peu de places. (le gros boom du multimédia, de l'ère internet, tout ça)

Après le recul, je pense qu'il y a vraiment des soucis d'enseignement dans cette discipline.

Il est temps de vous donner ma définition de l'art appliqué :

C'est déjà savoir observer, capacité à reproduire mais aussi connaitre des règles et les appliquer à la lettre.
Ca demande pas mal de rigueur, surtout au début et ça s'apparente plus au dessin technique en définitive.

L'art plastique, c'est en revanche :

Apprendre les différents outils (peinture à l'huile, à l'eau, fusain, poterie etc.), supports et faire parler son imagination, sa créativité.


A mon sens, l'un ne va pas sans l'autre.
Si l'on veut par exemple dessiner un être humain en mouvement, il faut avoir des connaissances sur les proportions, la physique (centre de gravité), l'anatomie, la perspective, la lumière et les ombres (propre et portée).


Une des bases du dessin à mon sens que AUCUN prof ne m'a jamais verbalisé c'est la notion de construction.

C'est quoi la "construction" ?
C'est hyper simple : on dessine dans un premier temps les formes élémentaires afin de cadrer les choses. (on ne pourra pas dépacer de la feuille par conséquence)
ça ressemble grosso modo à 3/4 patatoïdes. (forme
Puis on affine l'ensemble par étapes successives jusqu'à arriver aux détails sur l'ensemble.

Ce procédé s'oppose au dessin intuitif qui consiste à commencer à un endroit et à terminer à un autre et qui entraine tous les soucis mentionnés plus haut : le personnage est pas centré, ses jambes sont trop courtes etc.
Pour les adultes, passer d'un paradigme à un autre est très difficile car il faut se déprogrammer en quelque sorte.

Pour un enfant, c'est bien plus simple et ça devrait commencer au primaire. (on revient enfin au sujet principal qui est notre cher distrib)
Bien évidement, l'objectif n'est pas de faire de tous les gamins des Michel-ange mais au moins de leur donner des bases et du bon sens afin qu'il y ai une vrai progression dans leur apprentissage.
Pour ça, les profs ont franchement de quoi faire : y'a des tutos sur le net juste incroyable mais faut malheureusement séparé le blé de l'ivraie.

Voici mes questions naives :

Qu'est-ce qui est enseigné à l'heure actuelle en primaire dans le domaine ?
Pour ma fille qui est en CE2, c'est le néant : à part colorier des trucs de temps en temps pour illustrer d'autres matières, y'a pas grand chose.

Existe-t-il des supports pédagogiques ?
Si oui, lesquel ? (Je pense avoir une certaine objectivité sur des sujets que je maitrise.)

Si non ou pas suffisament : comment aider à améliorer ?

Je sais : ça fait beaucoup de questions ouvertes et je comprendrais tout à fait si je n'ai pas beaucoup d'échos à mes longs questionnements.

Hors ligne

Pied de page des forums